Dionysos © www.facebook.com/officieldionysos
jeudi 13/12/2012

Dionysos + Lise L'Aéronef, Lille (59777)

A partir de 20h30 - Tarif : 33€

Dernière mise à jour : 5 septembre 2012

DIONYSOS

Où en étions-nous restés avec Dionysos ? Le dernier album studio du groupe, La Mécanique du cœur, date de 2007. Deux ans plus tard, Dionysos fêtait ses 15 ans d’existence avec une compilation gourmande, Dionysos Eats Music, et une tournée acoustique. Depuis, le groupe avait ouvert des parenthèses : réalisation (au long cours) du film d’animation La Mécanique du cœur et nouveau roman (Métamorphose en bord de ciel) pour Mathias ; deuxième album solo et théâtre pour Babeth (qui s’est retrouvée à jouer Wendy dans le Peter Pan d’Irina Brook) ; nouveau projet musical pour Rico et Stephan (le groupe Corleone, avec l’ancien Sloy Armand) ; production pour Mike (Cyrz).

Le groupe avait prévu de se retrouver, et de préparer un nouvel album, pour la sortie du film La Mécanique du cœur. A l’origine prévue pour fin 2010. Puis 2011. Puis 2013. Car malgré la présence de coucous et de tic tacs au générique de La Mécanique du cœur, l’industrie du cinéma n’est pas une horloge suisse, c’est une grosse machine qui a besoin de temps.
Du coup, forcément, les membres de Dionysos ont commencé à se sentir tout bizarres. Fourmis dans les jambes, sensation d’impatience, crise de manque, fébrilité, comme une envie de voler dans les plumes. Le remède, ils l’ont trouvé eux-mêmes : sortir les agendas, et fêter les retrouvailles (un mot qui rime avec volaille) en enregistrant un nouvel album à l’arrache. Et à Valence, dans une ancienne chambre froide reconvertie en studio de répéts.

Au printemps dernier, le groupe s’y pose donc avec l’envie de revenir aux fondamentaux du rock : l’énergie, la sensation physique, la spontanéité. Du rock avec du roll, ce petit mot qui s’écrit avec deux « l », et c’est sans doute aussi pour ça qu’on le retrouve collé à un oiseau dans le titre du nouvel album de Dionysos. Bird’n’roll est un disque, une chanson, et presque un concept, pas du tout oiseux : « C’est une danse entre le rock’n’roll et les battements d’ailes d’oiseaux, qui génère des sensations de plaisir pour lutter contre plein de maux », éclaire Mathias. Ça peut avoir l’air légèrement absurde, mais ça ne l’est pas tant que ça : dans tout un tas de régions du monde où il n’y a pas de pharmacie au coin de la rue (parfois même il n’y a pas de rue), les chamans et les sorciers mettent des masques et dansent pour faire sortir le mal. Aux sceptiques, on conseille d’aller voir la vidéo de Cloudman : un grand moment de rock’n’roll à plumes, avec concours de danse rétro mais pas trop, et métamorphose de Mathias en homme-oiseau. Entre Mad Men (l’esthétique) et X Men (le fantastique), cette vidéo résume bien l’album Bird’n’roll : on y entend des influences de musiques millésimées (rock-a-billy, surf-music, garage-rock, calypso, BO de westerns-spaghetti-emmenthal), mais déviées du cours de leur histoire par des arrangements bizarres autant qu’étranges (chœurs de voix féminines pour ukulélé, harmonies de sifflements d’oiseaux). Les arrangements sont signés Olivier Daviaud, et le mix a été confié à Alf (Air, Mustang). C’est du rock, oui, mais sur une vague à Hawaï, sauvage et libre, expiatoire. C’est la première fois qu’on entendra Mathias chanter sous la douche (Dark Side). C’est le repêchage d’une belle chanson à l’origine composée pour Bashung (Le Grand cheval aux yeux gris). C’est un disque dont une chanson s’appelle Platini(s) – et c’est la 10, bien sûr. C’est une danse, oui, mais de saloon plutôt que de salon. C’est le nouvel album de Dionysos, oui, et si vous ne vous sentez pas mieux après l’avoir écouté, il est urgent pour vous d’aller consulter un ornithologue.

Retour vers le futur : et La Mécanique du cœur dans tout ça ? « C’est la fin d’un cycle qui continue », explique Mathias avec son sens inné de la formule magique. Dionysos y reviendra au moment de la sortie du film. Bird’n’roll n’est pas la suite de La Mécanique du cœur. Pas plus qu’il n’est un produit dérivé du dernier roman de Mathias – même si on y retrouve quelques clins d’yeux. Bird’n’roll vole de ses propres ailes. Sa sortie sera bien sûr accompagnée de concerts, et même d’un concours de danse, le premier Championnat du monde de bird’n’roll. Et ceux qui n’aiment pas danser, ou qui préfèrent garder le sac de leur copine, se jetteront sur les quatre 45 t tirés de l’album, avec des reprises bien choisies en faces B.

picto panier   Dionysos + LiseRéservez vos places

Crédit photo :

Dionysos © www.facebook.com/officieldionysos
Publicité

Importer dans iCal Ajouter à mon agenda Google
Lieu :
L'Aéronef
Téléphone :
03 20 13 50 00
Adresse :
168 venue Willy Brandt, Lille, Nord, 59777, France

Laissez un commentaire sur ce concert {0}

Laisser un commentaire

Votre commentaire :