En tête à tête

En tête à tête avec les Some Better Days

some-better-days_thumb

A l’occasion de leur résidence au Nautilys de Comines, l’équipe de Détours de Scène est allée à la rencontre des Some Better Days, un jeune groupe de folk acoustique originaire de la métropole lilloise. En novembre 2012, le duo a sorti son premier EP, Make Yourself At Home. Six titres empreints de douceur et de quiétude.

Pour la plupart des groupes, la rencontre est déterminante. Dans le cas des Some Better Days, ce sont les retrouvailles qui ont compté. L’histoire de deux copains, Alex et Steph, qui se sont rencontrés sur les bancs de la fac pour mieux se retrouver dix ans plus tard.« On s’est croisés par hasard en 2011 pendant la Fête de la Musique. On savait qu’on était tous les deux musiciens. On s’est mis à jouer ensemble naturellement. Très vite, des chansons sont nées.», raconte Steph.

Une belle histoire qui aurait pu en rester là sans la rencontre avec le producteur Timothée Zéphir qui leur propose d’enregistrer leur premier EP. « Il a cru en nous plus qu’on ne croyait en nous-mêmes à l’époque. » confie le duo. Un véritable accélérateur. Le résultat, c’est Make Yourself At Home, des titres aux sonorités folks acoustiques sans fioritures. Des mélodies simples mais surement pas simplistes, une voix douce mais pas mielleuse. C’est dans la justesse et la spontanéité que les Some Better Days ont construit leur EP : « Ce qui compte pour nous, c’est que la mélodie emporte, qu’elle soit marquante. C’est très important quand on compose des morceaux aussi dépouillés que les nôtres.» explique Alex. Pari réussi à l’écoute de titres tels que Right Or Wrong ou No One Else, convaincants dès les premiers accords. Un air de printemps.

some better days 01   En tête à tête avec les Some Better Days

Côté textes, Alex et Steph avouent volontiers que le cap de la trentaine leur a permis de nouvelles inspirations, l’envie de raconter des tranches de vie. « Notre vision des choses n’est plus la même que lorsque nous avions 20 ans, notre expérience non plus. Ca se ressent dans les textes de nos chansons. Il y a beaucoup de dialogues. On s’adresse tantôt à un ami tantôt à une relation amoureuse. » Rien de caricatural pour autant, encore une fois, c’est la justesse qui prime.

Pour présenter leur EP au public de la région (et d’ailleurs !), il ne manquait plus au duo que de pouvoir parfaire son jeu de scène. C’est désormais chose faite grâce à leur résidence au Nautilys de Comines réalisée en avril dernier. Une expérience formatrice et enrichissante pour ce jeune projet : « Ce fut l’occasion pour nous de travailler la set-list, d’explorer différentes directions tant au niveau vocal que musical et surtout de proposer des concerts toujours mieux construits. On veut que les gens passent un moment sympa et ressortent de nos concerts avec le sourire. Et pour ça, il faut donner le meilleur de soi-même ». Après tout, Some Better Days signifie « quelques jours meilleurs » en anglais. On ne demande qu’à y croire !

Par Marion Duboquet

Liens :

Crédits photo :

Anthony Rose
Publicité

A propos de l'auteur

Marion Duboquet

Journaliste et animatrice de l'émission Culture Pop sur RPL99FM

Partagez cet article

Réagissez à cet article {0}

Laisser un commentaire

Votre commentaire :