Chroniques CD

Washboard and the Jazzy Mates – Day and Night

washboard-and-trhe-jazzy-mates

Casque aux oreilles, clavier affûté, et une jolie mélodie dans les oreilles… Celle de Wives and Lovers, le quatrième titre de l’album de Washboard and the Jazzy Mates. Me voilà prête à vous livrer en quelques mots les charmes de cet opus. Une totale découverte pour ma part, mais surtout une agréable surprise.

Avant de recevoir cet album, je ne connaissais que très peu de choses sur ce trio de musiciens composé de Maryline Pruvost au chant, d’Alexandre Noclain à la guitare, et de Bruno Kamalski à la batterie. Leur présentation interpelle… « Washboard and the Jazzy Mates utilise toypianos et autres jouets à musique, se les approprie, les détourne, les provoque, en invente d’autres, tout en gardant l’esprit originel de l’objet et se permettant quelques facéties acoustico-burlesques ».

Un groupe semble-t-il pas comme les autres. Et leur album le confirme. La pochette de ce dernier dévoile quelques indices : une toute petite batterie, un piano d’enfant, une guitare peu ordinaire, une planche à laver… Une panoplie intriguante. N’attendons pas une minute de plus. Lecture maestro !

Sorti en février 2013, Day and Night est le premier album de ce trio lillois. Les neuf titres qui le composent alternent les intensités et les couleurs, tous portés par une voix claire à l’accent parfaitement maitrisé : des mélodies à l’anglaise telles que Wives and Lovers (mon titre favori soit dit en passant), une réinterprétation de Mother’s Nature Son des Beatles, une reprise posée de After Hours de Lou Reed, un puissant I Heard It Through the Grapevine autrefois interprété par Marvin Gaye. Chaque titre dévoile son lot de sonorités tout droit sorties du « bric-à-brac » enfantin des trois musiciens. On se surprend à tendre l’oreille pour discerner et tenter de deviner de quel instrument ou outil provient chacune d’entre elles.

Subtil mélange de sons, mélodies jazzy-soul. Cet album est un bel équilibre. L’univers de Washboard and The Jazzy Mates apporte à la fois énergie et mélancolie. Il attire l’attention, aiguise la curiosité, et nous invite à partir à sa découverte. On se laisse aisément emporter par ce talentueux trio, et je vous recommande d’en faire de même !

Pour découvrir Washboard and The Jazzy Mates :

Publicité

A propos de l'auteur

Emeline Bulcourt

Casque aux oreilles la journée au sein d'une web agency lilloise, baguettes (de batterie) à la main le soir, clavier (d'ordi !) affuté la nuit, la musique l'accompagne en permanence ! Une mélomane et musicienne pour qui Détours de Scène sonnait comme une évidence.

Partagez cet article

Réagissez à cet article {0}

Laisser un commentaire

Votre commentaire :