Live reports

Live Report : Por H O Por V + Odyl + Lips in Sugar

Odyl à la Malterie de Lille ©Emeline Bulcourt

Trouver de la chaleur humaine un soir glacial d’avril n’est pas une chose si difficile en soi. A quoi pensez-vous ? À un concert, je n’en doute pas !

Il est 20h00, nous sommes le jeudi 12 avril 2012 et nous prenons tranquillement la direction de La Malterie de Lille. Nous avons rendez-vous sur invitation de Carole, la responsable du management d’une jeune artiste parisienne nommée OdyL.

Il est 20h45 quand nous sommes accueillis par la très sympathique équipe de la Malterie de Lille (que nous saluons très chaleureusement au passage). Nous entrons dans la salle qui fait office ce soir-là de salle de concert, avec sa petite scène à même le sol, son bar et ses lumières tamisées. Un petit monde déjà présent, ça bavarde, de nombreux sourires se profilent sur les lèvres, une ambiance détendue et très intimiste se fait sentir.

Por H O Por V, folk tout en douceur

01PorHOPorVaLamalteriedeLille©EmelineBulcourt   Live Report : Por H O Por V + Odyl + Lips in Sugar

Por H O Por V à La Malterie de Lille ©Emeline Bulcourt

Un petit coup d’œil rapide sur la scène, et j’aperçois une guitare folk sur son stand, un clavier, un xylophone coloré et quelques micros. De jeunes artistes s’installent devant une petite cinquantaine de personnes.
Nous voilà face au groupe Por H O Por V.

On se laisse porter par la non-singularité de leur musique et de ce métissage intercontinental.

Des ballades folks rock douces et rythmées pour ce qui est à la base un duo franco-argentin. On rêve et on se laisse porter par l’harmonie de ces très belles voix (qui ne sont pas sans rappeler le duo français de Cocoon), et la non-singularité de leur musique et de ce métissage intercontinental qu’ils nous laissent bien gentiment apprécier. Les chansons s’enchaînent, une petite dizaine au total dont « 22 »« Mumbai Tragedy »« 27 club » (un bel hommage envers des artistes disparus un peu trop tôt et un peu trop jeunes), puis le titre « Frozen clock » sonnera la fin de leur set : une chanson sur le temps qui passe, le temps passé. Le public, entraîné par cette découverte, est conquis, et moi le premier.

Odyl, rock français au féminin

Après une pause d’une dizaine de minutes (au bar bien évidemment), nous voilà de retour devant la scène. Dans l’obscurité de la salle, une silhouette se faufile ici et là, avant de se dévoiler sous les lumières de la scène : Odyl, cette jeune chanteuse parisienne qui a débuté son projet solo Overdose In Your Life il y a à peine 6 mois, se présente devant nous pour un show acoustique.

Du pep’s et une belle originalité pour un rock mélancolique aux paroles poignantes.

Entourée de ses « Odyl boys » comme elle les nomme, elle nous fait découvrir un rock français bien à elle. Un rock naviguant entre du Blankass et du Déportivo, avec des textes au féminin, parlant d’hommes, d’amour, de sexe. Elle dévoile les chansons qui composent son premier EP, dont « Pas d’accord »« Le temps » (dont le parolier est le chanteur de Luke), « Les mots d’amour n’existent pas », ou bien encore son titre phare « Rouge à lèvres ».

Le concert se poursuit, avec d’autres chansons comme « Salaud » ou encore « Gamine ». C’est d’ailleurs sur cette dernière qu‘Odyl fera chanter un public lillois resté jusque là assez timide. Nous aurons également le droit à un très beau cover de « Il y a », chanson écrite par Gaëtan Roussel pour Vanessa Paradis.

Odyl nous offre un rock mélancolique aux paroles poignantes, qui n’est pas sans apporter un certain pep’s et une belle originalité dans une scène rock française un peu fade lorsqu’il se conjugue au féminin.

Lips in Sugar, pop chic et énergique !

Dans une salle désormais plus remplie, c’est au groupe Lips in Sugar de prendre place, un quatuor de jeunes artistes venus tout droit de Caudry, dans le Cambrésis.

De la pop très british, chic et propre, qui déborde d’énergie.

Un puissant mélange de piano rythmé par une batterie détonante et des riffs guitare-basse bien dosés accompagne la voix (et quelle voix ! Juste, énergique, emplie d’émotions) de la chanteuse Sophie.

De la pop très british, chic et propre, qui déborde d’énergie : sur scène le groupe se fait plaisir, et offre à son public un show sincère et détonant. Une belle réussite pour clore cette soirée de concerts « au féminin » !

Publicité

A propos de l'auteur

Détours de Scène

Découvrez les coulisses de la scène musicale de notre région au travers de nos articles, nos interviews, les informations sur la musique en région, sur les groupes, les bons plans musique, et surtout l'agenda des concerts !

Partagez cet article

Réagissez à cet article {0}

Laisser un commentaire

Votre commentaire :